Air Canada et Transat s’engagent à ne plus vendre ni promouvoir d’activités cruelles envers les dauphins

30 octobre 2019

L’engagement pris par ces entreprises de voyages canadiennes contribuera à mettre fin à l’industrie du divertissement avec des dauphins et fera évoluer la demande touristique vers des activités plus éthiques

Nous sommes ravis de l’engagement d’Air Canada et de Transat, annoncé peu après notre discussion avec eux sur la souffrance des dauphins en captivité et l’évolution de l’attitude des Canadiens face à l’exploitation des dauphins dans le divertissement.

Transat a cessé d’inclure dans ses forfaits et destinations de vacances tout spectacle impliquant des mammifères marins, y compris les activités de nage avec les dauphins. Par cette action, Transat affirme son leadership en matière de tourisme responsable et répond aux préoccupations des voyageurs de plus en plus sensibilisés au bien-être de ces animaux sauvages.

Odette Trottier, directrice des affaires publiques et des communication chez Transat, le confirme : « Air Transat soutient les actions de Protection mondiale des animaux et s’engage à aider ses partenaires touristiques locaux, y compris sa propre succursale Trafic Tours, à cesser de commercialiser ces activités pour les remplacer par des activités économiquement viables et socialement acceptables. »

Pour sa part, Peter Fitzpatrick, directeur des communications d’Air Canada, Centre du Canada, affirme que « D’ici la fin d’aout 2020, Air Canada et ses filiales (incluant Vacances Air Canada) ne vendront plus directement, ne promouvront plus, et ne tireront plus de revenus des forfaits d’attraction impliquant la mise en captivité des dauphins ».

D’autres grands voyagistes tels que Virgin HolidaysTripAdvisor et Booking.com ont suivi nos conseils et pris des mesures similaires. Ils se sont récemment engagés à ne plus vendre ni promouvoir de forfaits pour les sites gardant des dauphins en captivité.

Un divertissement cruel pour les dauphins et maintenant interdit au Canada

Ces engagements font suite à l’adoption du projet de loi S-203, en juin 2019, qui interdit la reproduction, l’exposition ou le commerce de cétacés (baleines, dauphins et marsouins) et qui rend illégale la possession de cétacés à d’autres fins que la recherche et la réhabilitation.

Le dauphin vit dans un bassin qui est en moyenne 200 000 fois plus petit que son habitat naturel (à peine plus que la taille d’un écran IMAX, et moins qu’un terrain de basketball).

Le fait que certaines entreprises canadiennes continuent de vendre des activités avec des dauphins, une activité cruelle devenue illégale au Canada, est insensé et contraire au choix du public, qui demande des activités respectueuses des animaux. Or, nous sommes ravis que d’autres voyagistes commencent à réagir aux preuves scientifiques et à la pression du public contre la captivité des dauphins.

« Une vie en captivité, en bassin de béton, passée à amuser les touristes n’est pas une vie digne de ce nom pour des animaux intelligents, sociables et habitués aux vastes territoires, selon Melissa Matlow, directrice de campagne chez Protection mondiale des animaux. Chaque billet vendu incite l’industrie à continuer de capturer d’autres dauphins sauvages et de les reproduire pour les vouer à une vie de souffrance. »

Ne vous laissez pas duper par un sourire

Nous venons de lancer la nouvelle campagne mondiale Ne vous laissez pas duper par un sourire, pour sensibiliser la population à l’énorme souffrance que l’industrie multimilliardaire du divertissement impose aux dauphins.

L’industrie veut vous faire croire que les dauphins sont heureux en captivité. Elle s’appuie sur un trait distinctif, la forme de leur visage, et des années de désinformation.

Aidez-nous à dénoncer les mensonges que perpétue l’industrie des dauphins

Notre objectif est que ces dauphins soient la dernière génération à souffrir pour nous divertir. Voici trois façons simples de les aider :

Signez notre pétition à Expedia GroupPassez à l'action

Nous respectons votre vie privée. Nous ne distribuons ni ne vendons votre adresse à qui que ce soit. Consultez notre déclaration de confidentialité.

Si vous pensez comme nous, signez notre pétition à Expedia et ajoutez votre voix au mouvement pour améliorer le sort des animaux.

Ensemble, mettons fin à cette cruauté.

Catégories: 

Faites passer le mot: