Victoire pour les dauphins! Virgin Holidays met fin au divertissement avec des dauphins en captivité

18 juillet 2019

Le 31 juillet 2019, le géant du voyage cessera toutes les ventes et nous espérons que d’autres voyagistes en feront autant

Pourquoi c’est important

En gros, la captivité, ce n’est pas du tout une vie pour un dauphin. Ce sont des animaux sauvages, et non des amuseurs.

Les cétacés sauvages, comme les dauphins, parcourent de vastes distances à grande vitesse, plongent en eaux profondes pour se nourrir et vivent en grands groupes sociaux. Aucun site sur terre ne peut simuler cet environnement et offrir aux animaux sauvages la vie qu’ils méritent.

L’engagement de Virgin Holidays nous rapproche d’un avenir où l’on ne pourra aller voir ces magnifiques animaux que dans la nature ou dans de véritables sanctuaires marins. Nous sommes ravis d’avoir contribué à cette décision, grâce à nos mesures prises en partenariat avec la World Cetacean Alliance et appuyées par la Whale and Dolphin Conservation.

Une industrie de plusieurs milliards de dollars

Malheureusement, il y a plus de 2 000 dauphins en captivité dans le monde, et les deux tiers du nombre total de cétacés (dauphins, baleines et marsouins) vivent actuellement en captivité.

Les dauphins de divertissement alimentent un marché de plusieurs milliards de dollars, où les voyagistes et les sites qu’ils annoncent transforment la souffrance animale en commerce lucratif.

Cette industrie s'appuie sur les mythes et la désinformation pour cacher aux consommateurs la souffrance des dauphins :

  • Les sites de dauphins sont présentés comme éducatifs, mais les dauphins en captivité ne se comportent pas comme à l’état sauvage, vu les conditions extrêmement anormales qu’ils doivent endurer.
  • Moins de la moitié des delphinariums offrent de l’information sur leur conservation ou fournissent aux écoles et aux enfants du matériel éducatif, selon une étude.
  • Les quelques sites qui disent contribuer à leur conservation investissent moins de 1% de leurs revenus dans de tels projets.

En Indonésie, dauphins en captivité, vivant entassés dans des conditions artificielles. Photo par Andi Sucirta

Plaidoyer contre la captivité des mammifères marins

Plus tôt cette année nous avons publié le dernier rapport 'Un plaidoyer contre la captivité des mammifères marins', qui explique en détail pourquoi on ne devrait jamais forcer les dauphins, les baleines et les autres mammifères marins à vivre en captivité.

Découvrez le rapport en cliquant ici.

Un message clair

Dr Jan Schmidt-Burbach, notre conseiller mondial pour la faune, se réjouit : « Nous sommes sincèrement ravis de voir Virgin Holidays mettre fin à la vente et la promotion de tous les sites de dauphins et baleines en captivité. Nous espérons que ce message clair annonce un changement dans l’industrie des vacances.

« Nous savons que la plupart de ceux qui visitent des sites animaliers pendant leurs vacances le font parce qu’ils aiment les animaux sauvages, sans comprendre la souffrance qu’ils vivent en coulisse.

« C’est pourquoi il est encourageant de voir Virgin Holidays mettre l’accent sur l’observation des baleines et des dauphins sauvages, et prioriser leurs besoins, tout en investissant dans de nouveaux débouchés pour les cétacés en captivité, comme les sanctuaires côtiers.

« Nous serons heureux de travailler avec Virgin Holidays au développement de ses projets responsables envers la faune. »

Photo par CW AZORES/Justin Hart

Un changement à l’horizon

En plus des changements dans l’industrie du voyage, nous sommes ravis de voir, plus tôt cette année, que le Canada a interdit la captivité des baleines, des dauphins et des marsouins à des fins de divertissement.

Cette loi s’inscrit dans un mouvement mondial pour améliorer le traitement des animaux marins, notamment au Brésil, en Bolivie, au Chili, au Costa Rica, en Inde, au Luxembourg, en Norvège, en Suisse et au Royaume-Uni.

Abonnez-vous à notre infolettre pour toutes nos nouvelles de la faune.

Inscrivez-vous à notre infolettreSoumettre

En gros, la captivité, ce n’est pas du tout une vie pour un dauphin. Ce sont des animaux sauvages, et non des amuseurs.
Catégories: 

Faites passer le mot: