Cinq gains pour la faune

03 mars 2019

Le dimanche 3 mars, nous célébrions la Journée mondiale de la vie sauvage. Voici les gains que nous avons récemment obtenus pour la faune du monde entier.

Notre message est simple. La place des animaux sauvages est dans la nature et non pas dans un parc d’attractions, dans nos maisons ou dans nos pharmacies.

Nous avons fait campagne contre le fléau de ces trois industries pour maintenir les animaux sauvages dans la nature, dont ils font partie.

Voici ce que nous avons récemment accompli, avec votre appui, au nom des animaux sauvages: 

1. Le sanctuaire d’orangs-outans de l’ile de Badak Kecil vient d’ouvrir, à Bornéo

En 2017, avec la fondation Borneo Orangutan Survival (BOSF), nous avons acquis une ile indispensable pour y abriter les orangs-outans qui ne peuvent plus vivre à l’état sauvage. Grâce à votre appui, nous avons pu aider la BOSF à assumer les frais d’acquisition et d’exploitation du sanctuaire, à l’ile de Badak Kecil, pour assurer aux orangs-outans les meilleurs soins et conditions de vie à long terme. Le sanctuaire est maintenant ouvert, et deux orangs-outans viennent d’y être transférés pour y vivre en liberté.

2. Oursons sauvés des combats au Pakistan 

Au nord du Pakistan, les membres de la Direction gouvernementale de la biodiversité ont intercepté un véhicule en route vers un réseau de contrebande. Après avoir été informées par notre partenaire au Bioresource Research Centre (BRC), les autorités ont fouillé le contenu d’un véhicule où ils ont découvert cinq petits oursons terrifiés. Grâce à nos membres, ils ont été sauvés et sont maintenant entre bonnes mains au sanctuaire du BRC. Nous veillons à mettre fin de façon permanente à l’utilisation des ours dans le divertissement. Cliquez ici pour en savoir plus.

3. Turkish Airline met fin au transport de perroquets jacos  

Nous sommes fiers de vous! 11 jours après le lancement de notre campagne, 80 000 personnes avaient déjà signé notre pétition à Turkish Airline. En réponse à notre dernière campagne, Faune, au lieu de spectacle, visant à mettre fin au commerce d’animaux exotiques, Turkish Airlines a décrété un embargo immédiat sur le transport de jacos à bord de tous ses avions. Nous avons obtenu une rencontre dans les bureaux des hauts fonctionnaires de Turkish Cargo, qui aura lieu dans les deux prochaines semaines. Nous y discuterons des meilleures pratiques et chercherons des solutions pour empêcher les animaux braconnés d’aboutir dans leurs avions. Cliquez ici pour en savoir plus.

4. Animaux sauvages sauvés de l’industrie des selfies au Pérou  

Avec votre aide, nous avons sauvé plus de 20 animaux sauvages, dont un paresseux et un lamantin, d’un site touristique au Pérou. Le sauvetage a été réalisé par les autorités péruviennes, avec l’aide d’Entropika, après que nous les ayons alertés. Les animaux ont été transportés par avion à un centre de sauvetage, où ils seront bien soignés et traités pour leurs blessures et maladies. Ce sauvetage envoie clairement le message que les animaux sauvages ne sont pas des accessoires photo pour les sites animaliers : leur place est dans la nature. Cliquez ici pour en savoir plus.

5. Happy Elephant Valley, en Thaïlande: une transition en cours d’achèvement

La Happy Elephant Valley, à Chiang Mai, qui s’appellera ChangChill, abandonne les activités cruelles pour devenir un site éthique envers les éléphants. Avec certains des voyagistes les plus influents du monde, nous travaillons à faire avancer cette transition historique. L’idée est d’abolir tout contact entre touristes et éléphants pour répondre à la demande croissante en activités responsables envers les animaux. Dans le futur site, les éléphants seront libres de se comporter comme dans la nature et pourront brouter, flâner dans la vallée et se baigner dans la boue, dans la poussière et dans l’eau. Cliquez ici pour en savoir plus.

Engagez-vous à faire du tourisme éthique envers les animauxPassez à l'action

Si vous voulez faire un geste pour la faune, veuillez signer et vous engager à devenir un voyageur respectueux des animaux. Vous protègerez ces animaux en réduisant la demande en sites où les animaux divertissent les touristes dans les pays que vous visitez.

Notre message est simple. La place des animaux sauvages est dans la nature et non pas dans un parc d’attractions, dans nos maisons ou dans nos pharmacies.

Faites passer le mot: