Pour en finir avec les combats entre chiens et ours

Nous travaillons pour faire cesser l’exploitation cruelle des ours dans les combats ours-chiens, ces spectacles barbares où des ours incapables de se défendre doivent affronter des chiens dressés.

Un ‘divertissement’ brutal

Dans les campagnes du Pakistan, les foules se rassemblent pour regarder des ours se battre contre des groupes de chiens dressés. Les ours sont capturés et soumis à des douleurs intenses avant même le début du combat : on leur casse les canines, on leur perce le museau avec un anneau, et souvent, on les dégriffe. Ces ours souffrent horriblement et vivent rarement au-delà de huit ans. Quand un ours meurt, le cycle de captivité et de torture recommence pour d’autres ours plus jeunes.

Les combats entre chiens et ours sont illégaux; ils sont d’une cruauté insupportable et injustifiée, mais vous pouvez nous aider à y mettre fin.

Combats entre chiens et ours : notre travail

Depuis 1997, nous travaillons avec le Centre de recherche en bioressources du Pakistan (BRC) pour mettre fin à ce sport. Nous avons réussi à faire réduire considérablement le nombre de ces spectacles. Aujourd’hui, les ours vivent mieux, tout comme leurs maitres. Notre travail consiste à :

  • Empêcher ces tournois de combat, en partageant l’information avec les agents officiels de la faune et les partenaires locaux.
  • Renforcer les lois contre les combats entre chiens et ours, et veiller à leur application.
  • Élaborer de nouvelles lois interdisant la possession d’ours ou leur utilisation pour les combats, la danse ou la mendicité.
  • Réduire la demande de combats, en travaillant avec les professeurs, les imams et les propriétaires influents pour promouvoir la protection des animaux et expliquer comment ces combats sont contraires aux enseignements de l’Islam.
  • Offrir de nouveaux débouchés aux propriétaires d’ours, afin qu’ils abandonnent les combats une fois pour toutes.
  • Trouver des sanctuaires pour accueillir les ours restitués ou libérés des combats, même si notre but ultime c’est que les ours restent à l’état sauvage.
  • Exposer la cruauté en surveillant, en révélant et en luttant contre les cas d’exploitation, y compris la danse ou la mendicité des ours, qui risquent d’augmenter quand les combats auront pris fin.

Grâce à votre appui, à votre don, à votre voix, nous pouvons libérer les ours d’une vie de souffrance et de détresse au Pakistan.

Progression des combats d’ours : les chiffres

40 ours soumis aux combats en 2014 
120 ours soumis aux combats en 2000 
11 000 mosquées visitées pour faire connaitre notre travail 
350 propriétaires inspirés à nous appuyer 
27 ours vivant paisiblement au sanctuaire de Balkasar.

Faites passer le mot:

Media
Media
Media