Gestion des populations de chiens errants

Il existe des alternatives éthiques à l’abattage, et c’est la meilleure façon de gérer les populations canines.

Trois décennies d’expérience

Depuis plus de 30 ans, nous conseillons les gouvernements sur la gestion non cruelle des populations canines. Nous connaissons les risques liés aux chiens errants—maladies, comportements agressifs, dommages causés au bétail—et nous savons que l’abattage n’est jamais la solution. En fait, l’idée voulant que l’abattage soit la meilleure façon de réduire les populations canines cause d’énormes souffrances.

Notre solution

Nous suivons la méthodologie ICAM de gestion sans cruauté de la population canine (ICAM dog population management methodology). C’est un cycle d’action complet, que nous utilisons pour aider les gouvernements à contrôler sans cruauté les populations canines. Les solutions que nous choisissons ensemble peuvent combiner l’enregistrement, la vaccination, la stérilisation ou la relocalisation des chiens, l’éducation des propriétaires et la législation. Nous aidons aussi les gouvernements à surveiller et à évaluer les progrès, pour pouvoir réaliser un changement éthique et durable.

Responsabilisation des propriétaires d’animaux

En plus de suivre les directives de l’ICAM, nous incitons les propriétaires de chiens partout au monde à adopter un comportement responsable, pour mettre fin à l’abus et à l’abandon. Notre objectif, c’est de créer un effet domino. En travaillant avec les pays où l’abattage cause problème—en éduquant les propriétaires à traiter leurs chiens avec respect et en prônant une meilleure gestion des populations canines—nous atténuons le conflit entre humains et chiens, et contribuons à faire progresser les mentalités.

Faites passer le mot:

Media
Media
Media