Le problème de la pêche fantôme

Les engins de pêche à la dérive nuisent à tous les animaux marins de la planète et parsèment nos océans de pièges mortels. Notre nouveau rapport, 'Ghosts beneath the waves' (Fantômes sous les vagues, en anglais), révèle que :

  • depuis 2012, le nombre d’espèces affectées par les débris marins a augmenté de plus de 23 %
  • plus de la moitié des macroplastiques trouvés dans l’océan, en termes de poids, proviennent de la pêche
  • la pêche fantôme est responsable de 5 à 30 % du déclin de certains stocks de poissons
  • pas moins de 92 % des interactions entre animaux marins et débris, y compris la pêche fantôme, sont imputables aux débris de plastique
  • près de la moitié des espèces menacées sont affectées par la pêche fantôme

80 % des plus grandes pêcheries n’ont pas encore de solutions réelles contre la pêche fantôme, et c’est pourquoi nous leur demandons d’en faire plus pour s’attaquer au problème.

Ensemble, transmettons un message clair aux entreprises de pêche : les Canadiens veulent les voir en faire davantage pour protéger notre faune marine.

Signez notre pétition maintenant

Les géants mondiaux de la pêche ont le pouvoir de protéger notre précieuse faune marine des dangers de la pêche fantôme. Signez notre pétition pour les convaincre d’en faire davantage pour protéger la faune marine et de résoudre le problème de pêche fantôme dans leur chaine d'approvisionnement.

Faites passer le mot: