Le Sénat adopte un projet de loi pour interdire la captivité et l’élevage des animaux marins sauvages

02 novembre 2018

Le projet de loi S-203 modifierait le Code criminel pour interdire la captivité et l’élevage des cétacés, sous peine d’une amende pouvant s’élever à 200 000 $.

Nous sommes fiers de vous annoncer qu’après trois années de débats et d’études, le Sénat a fini par adopter le projet de loi S-203, qui est maintenant en lecture à la Chambre des communes. Ce projet de loi, présenté en 2015, propose des modifications au Code criminel pour protéger les cétacés (baleines, dauphins et marsouins) de l’élevage en captivité. Toute infraction à cette loi serait passible d’une amende maximale de 200 000 $.

Pour contribuer à protéger la faune marine du Canada, nous vous encourageons à écrire à votre député pour lui demander d'appuyer cet important projet de loi. Cliquez ici pour repérer votre député et voir ses coordonnées.

Depuis 1991, Protection mondiale des animaux sensibilise le public aux problèmes des animaux marins en captivité, et collabore avec d’autres organismes pour protéger la faune marine partout au monde.

Pourquoi c’est important pour la faune marine

Il est scientifiquement prouvé que les mammifères marins (baleines, dauphins, marsouins et ours polaires) tolèrent mal la captivité, c’est pourquoi nous dissuadons le public de visiter les aquariums qui les élèvent ou les capturent pour les exposer devant les foules.

S’il passe, ce projet de loi empêchera des institutions comme le parc Marineland de Niagara Falls, en Ontario, et l’aquarium de Vancouver de faire souffrir d’autres animaux dans des programmes d’élevage irréfléchis. Le projet de loi les inciterait à relocaliser leurs animaux dans des sanctuaires près de la mer, comme celui prévu par le Whale Sanctuary Project (sanctuaire de baleines), au large des côtes du Canada.

L’effet de la captivité sur les animaux marins

Malheureusement, les douzaines d'animaux marins vivant présentement en captivité au Canada ne survivraient pas s’ils étaient relâchés dans l’océan. Les dauphins doivent subir un dressage rigoureux pour pouvoir donner des spectacles. Ils sont forcés de faire des trucs contre nature, comme sortir de l’eau et saluer l’auditoire pour obtenir de la nourriture. En captivité, le dauphin passe jusqu’à 80% de son temps à chercher de la nourriture et de l’attention à la surface de l’eau. En revanche, le dauphin sauvage passe 80% de son temps à jouer, à chasser et à explorer sous la surface de l’eau.

Saviez-vous que les dauphins captifs reçoivent régulièrement des antibiotiques et des médicaments contre les ulcères pour contrer les effets du stress lié à leur captivité? En captivité, ils portent souvent des égratignures et des blessures aux nageoires en raison de la frustration du confinement qui peut les rendre agressifs et les pousser à se blesser entre eux. Dans les petits bassins peu profonds, les dauphins ne peuvent nager loin et vite comme ils aiment le faire dans l’océan. Aussi, ils sont exposés aux coups de soleil et aux ampoules, tandis que le chlore qui garde l'eau propre peut leur endommager les yeux et la peau. Cliquez ici pour mieux comprendre les effets de la captivité sur les mammifères marins.

Ce que vous pouvez faire

Pendant vos vacances, évitez les sites où l’on garde des cétacés et autres animaux marins en captivité, au Canada ou ailleurs. Faites circuler cette information parmi vos amis.

De nombreux touristes et amis des animaux ignorent combien souffrent les cétacés lorsqu'ils vivent en captivité et qu’ils sont forcés de divertir les foules. Selon nous, une fois que les touristes auront compris l’impact négatif des activités de nage et de spectacles sur les animaux, ils choisiront de ne plus visiter ce type d’attractions. Les consommateurs peuvent mettre fin à l’exploitation des animaux marins en cessant tout simplement d’acheter ce type de forfaits. Au fil du temps, l'industrie, qui répond toujours à la demande des consommateurs, finira par abandonner ces activités néfastes, pour se tourner vers un tourisme faunique plus éthique.

Peu après la décision du sénat, Air Canada et WestJet ont annoncé qu'elles coupaient les liens avec Sea World, dont elles ne vendront plus les forfaits. Nous saluons leur décision et espérons que d'autres voyagistes et compagnies aériennes leur emboiteront le pas.

N'oubliez pas de transmettre une lettre à votre député pour qu’il appuie cet important projet de loi. Cliquez ici pour repérer votre député et voir ses coordonnées.

Saviez-vous que les dauphins captifs reçoivent régulièrement des antibiotiques et des médicaments contre les ulcères pour contrer les effets du stress lié à leur captivité?
Catégories: 

Faites passer le mot: