Le chien : cinq mythes et la réalité

24 juin 2019

Le chien est un ami, un aide, un guide et un héros de tous les jours. Alors pourquoi est-il si souvent maltraité?

Rien d’étonnant que le chien soit « notre meilleur ami » : il nous côtoie depuis toujours, que ce soit comme compagnon, comme gardien de la maison ou comme aide au travail. Avec son museau humide, ses grands yeux et ses oreilles aux aguets, il améliore notre monde et sauve parfois même des vies.

Le chien est un héros de tous les jours. Alors pourquoi est-il si souvent maltraité par les humains?

Dissipons cinq mythes sur le chien pour pouvoir mieux le comprendre.

Le mythe: 

Certains chiens n’obéissent pas et sont difficiles à contrôler.

La réalité :

À la naissance, un chien ne sait pas obéir aux ordres, et son dressage requiert du temps, de l’effort et de la patience. 

Si certains sont plus difficiles à contrôler, c’est souvent circonstanciel. Cela dépend d’une variété de facteurs, comme leur âge, leur vécu et s’ils ont ou non été dressés. La race et l’intelligence ne jouent souvent qu'un rôle très mineur. Chez la plupart des chiens, errants ou abandonnés, un bon dressage améliore le comportement.

Protection mondiale des animaux/Carlos Vega

Le mythe: 

La stérilisation du chien est cruelle et douloureuse.

La réalité :

Selon une récente étude de Protection mondiale des animaux, seuls 43% des maitres font stériliser leur chien, souvent parce qu’on croit que c’est cruel et douloureux. La stérilisation du chien consiste à enlever les ovaires de la femelle ou les testicules du mâle. Les avantages sont multiples : entre autres, on élimine ces portées de chiots non désirés qui viendraient s’ajouter à une population de chiens errants.

On dit qu’il faut laisser une chienne avoir une portée, mais le présumé avantage pour sa santé, émotionnelle ou physique n’a jamais été prouvé.

La stérilisation d’un chien se fait sous anesthésie générale. Le chien est donc endormi et n’a aucune conscience de l’opération. Cette opération de routine est sécuritaire et nécessite très peu de soins. Les avantages de la stérilisation dépassent le désavantage d’un inconfort passager.

Le mythe: 

Je n’ai pas besoin de faire stériliser mon chien, c’est un mâle.

La réalité :

La stérilisation de nos compagnons mâles et femelles devrait être une priorité.

Pour le mâle, il cessera d’errer à la recherche d'une chienne en chaleur et il deviendra moins territorial, ce qui peut réduire son agressivité. On sait que le mâle stérilisé a un meilleur comportement et l’opération élimine certains risques pour la santé, comme le cancer des testicules.

Le mythe: 

Il n’est pas nécessaire de faire enregistrer ou micropucer un chien qui porte un collier.

La réalité :

Le micropuçage est très rapide et sans douleur : on insère sous la peau du chien une petite puce (de la taille d’un grain de riz), qui renferme des informations essentielles.

Comme forme d’identification, le collier peut facilement s’enlever et tomber, alors que la micropuce est permanente. C’est important quand on trouve un chien perdu, car on sait qu’il a un maitre. Ce chien ne peut jamais être mis en adoption, vendu ou euthanasié. 

Le mythe: 

Si vous adoptez un chien errant, il risque de mal se comporter ou d’avoir des maladies.

La réalité :

Les chiens errants, comme ceux de compagnie, peuvent mal se comporter et être porteurs de maladies, il importe donc de veiller à leur donner les bons soins. Il faut les faire vacciner, stériliser et enregistrer ou micropucer.

Découvrez ce que nous faisons pour les chiens partout au monde, par notre campagne Pour améliorer la vie des chiens.

Faites passer le mot: