Kroger tient toujours son engagement d’acheter des porcs élevés sans cage

11 septembre 2019

Il y a un an, Kroger, le plus grand épicier des États-Unis, décidait d’accorder la priorité au bien-être des animaux.

La société s’engageait fermement à acheter 100% de son porc frais auprès de fournisseurs qui ne confinent pas les truies gestantes dans des cages, avec pour objectif de mise en œuvre l’an 2025.

L’annonce survenait quelques mois après que Protection mondiale des animaux ait demandé à la société d’éliminer les stalles, ou cages de gestation, de sa chaine d’approvisionnement.

Un an plus tard, Kroger est clairement engagé à progresser dans cette voie. Les représentants de la société ont expliqué leur stratégie au personnel de Protection mondiale des animaux. Kroger prévoit sonder ses fournisseurs pour mieux comprendre leurs pratiques et conditions d’élevage.

Déjà en juin, selon son rapport sur le développement durable, près de la moitié de ses fournisseurs de porc frais avaient remplacé les stalles par les systèmes de loges collectives. C’est un début encourageant. Pendant que Kroger veillera à la transition complète de ses fournisseurs, Protection mondiale des animaux continuera ses recherches pour leur fournir des outils comme le rapport « The global business case for group sow housing and enrichment » et faciliter leur transition vers de meilleures normes de bien-être.

Les géants comme Kroger ont un immense rôle à jouer dans la transformation des systèmes d’élevage. En imposant à leurs fournisseurs des normes strictes et en refusant de vendre des produits créés dans la cruauté et l’injustice, ils pousseront d’autres entreprises dans la même direction.

La campagne Nos porcs méritent d’être bien traités, de Protection mondiale des animaux, invite tous les grands détaillants à suivre l’exemple de Kroger. Selon une étude commandée en 2017, 89% des acheteurs croient qu’il revient aux détaillants de veiller à ce que les porcs soient bien traités, et 61% seraient plus enclins à acheter chez un détaillant qui s’approvisionne chez les éleveurs qui traitent bien leurs porcs. Aussi, 84% des clients veulent que les détaillants s’assurent que leurs porcs ne sont pas gardés en cage.

Kroger a clairement pris position pour le bien-être des porcs. L’un de ses principaux concurrents, Costco, a aussi fait de grands progrès pour s’assurer que les porcs de ses fournisseurs ne vivent pas en cage. Mais d’autres grands acteurs de l’industrie trainent toujours derrière.

Le geste de Kroger est admirable et prouve sa volonté de respecter son engagement. À mesure que Kroger progressera et fera preuve de transparence, il attirera les clients de ses concurrents qui n’auront pas su agir.

Inscrivez-vous à notre infolettreSoumettre

Faites passer le mot: