Secours aux animaux après la rupture d’un barrage au Brésil

07 février 2019

Nous sommes allés évaluer la santé des animaux après la tragédie du barrage de Brumadinho, en Minas Gerais.

Un barrage exploité par la minière Vale a cédé le vendredi 25 janvier dans l’État du Minas Gerais, au Brésil, touchant des milliers d’animaux. Notre équipe, déployée sur place, a assuré la liaison avec les autorités locales, contribué à gérer la situation et apporté une aide aux animaux affectés.

Le bilan s’élève déjà à 140 décès. Plus de 190 personnes manquent à l’appel. Des milliers d’animaux, dont des animaux de compagnie et du bétail, ont été touchés par la tragédie, mais aucun bilan n’est encore disponible.

Des pompiers et des bénévoles cherchent des disparus dans la boue, près de Córrego do Feijão, l’une des zones de Brumadinho les plus durement touchées.

Brumadinho est une communauté rurale où vivent de nombreux chiens et chats. La région compte plusieurs petits paysans qui produisent surtout du bétail, du lait, du poulet et du porc pour les marchés de Belo Horizonte. Selon l’Institut brésilien de géographie et des statistiques (IBGE), la région abrite 15 000 bovins, 3000 vaches laitières et 10 000 porcs. La forêt et les rivières avoisinantes regorgent de milliers de mammifères sauvages, de reptiles et de poissons, dont on ignore le nombre.

Helena Pavese, directrice générale de Protection mondiale des animaux Brésil, déplore la situation: «Nous sommes accablés de savoir que tant de gens et d’animaux ont péri. Notre objectif sur le terrain est de veiller à combler tous les besoins des animaux touchés par la catastrophe. Ensuite, les autorités de l'État brésilien devront élaborer et implanter de futures stratégies pour minimiser la perte d’animaux et les dommages, et inclure les animaux dans les plans de réduction des risques catastrophes.»

Notre directrice de programme, la vétérinaire Rosangela Ribeiro, avec la bénévole Camila Flores et Laminha, une chienne rescapée.

Nous avons participé à l’opération menée par une secouriste bénévole, Camila Flores, la police et l’Institut national de l'environnement et des ressources naturelles renouvelables, et au sauvetage de Laminha ("boueux" en portugais), une gentille petite chienne de race croisée. Tapie sous deux camions accidentés dans la catastrophe et charriés par la boue, elle était terrorisée et tentait de s’échapper. Nous avons organisé son transport au centre d’inscription, puis au refuge pour animaux sinistrés.

Nous avons apporté au refuge plus de 60 animaux. En soutien à la Dre Suzanne, vétérinaire et professeur à l'Université du Minas Gerais, et aux étudiants de la faculté de médecine vétérinaire locale, nous avons traité et soigné des animaux sauvés sur le terrain. Nous continuerons à soutenir la Dre Suzanne et le refuge pendant les six prochains mois, pour leur permettre de fonctionner et de reloger les animaux lorsque possible.

Cliquez ici pour découvrir notre travail auprès des animaux dans les catastrophes.

We estimate that thousands of animals, including pets and livestock, have been affected by the dam collapse.

Faites passer le mot: