Retrouvailles entre animaux et maitres et construction d’abri pour animaux à Barbuda

15 septembre 2017

Depuis le passage d’Irma, Barbuda est devenue un lieu inquiétant. Hormis une poignée de policiers et de soldats, les seuls êtres qu’on y croise sont des animaux. Et nous veillons à leur sécurité et à leur rétablissement

Par Scott Cantin, Directeur des Communications et Catastrophes, Protection mondiale des animaux, Antigua et Barbuda

Hier (le 14 septembre), dans une rencontre avec le ministre de la Santé et de l’Environnement d’Antigua et Barbuda, nous avons convenu de bâtir un abri d’urgence pour les chiens, où ils recevront de la nourriture et de l’eau.

Les abris sauvent des vies

Dans cet abri, ils seront en sécurité et tenus à l’écart des animaux d’élevage qui rôdent un peu partout.

Évidemment, ces chiens sont désespérés et extrêmement affamés. Or, à Barbuda, nous avons vu des petits agneaux, des chevreaux et des ânons qui risquaient de se faire attaquer par les chiens. Notre abri règlera la situation.

Un troupeau de chèvres laissé à lui-même après l’évacuation des habitants de Barbuda.

Nous voulons aussi éviter que les chiens deviennent agressifs envers les hommes et les femmes qui gardent l’ile, pendant la durée du sinistre. Si les chiens les empêchaient de faire leur travail, les conséquences pourraient être désastreuses.

Les animaux d’élevage ont aussi besoin de nous

Quand la situation des animaux de compagnie sera résolue, nous nous concentrerons sur les cochons et les chevaux, qui sont plus vulnérables aux conditions actuelles et aux intempéries.

Les moutons et les chèvres peuvent brouter, car le fourrage abonde encore sur l’ile. Nous savons qu’il faudra un long travail pour venir en aide à tous ces animaux, mais nous sommes résolus à en aider le plus grand nombre possible.

Retrouvailles entre le chien Ivory et son maitre

Ma prochaine tâche est d’aller à l’Antigua and Barbuda Humane Society pour visiter les deux chattes, Irma et Tigger, et le chien, Ivory, que nous avons trouvés hier. 

Heureux d’avoir été découvert, le chien Ivory retrouvera bientôt son maitre. 

Le maitre d’Ivory était tout excité d’apprendre qu’on avait retrouvé son chien et se cherche intensément un endroit où il pourra emménager avec lui.

Nous espérons aussi retrouver les propriétaires de Tigger (c’est nous qui l’avons appelée ainsi) et trouver un nouveau foyer pour la petite Irma.

Trigger était perdue et nous l'avons emmenée à Antigua, où nous cherchons ses maitres.

Aide locale des amis des animaux

Nous voulons aussi impliquer les Barbudiens puisque c’est de leur patrie qu’il s’agit, et plusieurs ne demandent qu’à participer aux efforts. Leurs maisons, et surtout leurs animaux, leur manquent énormément.

Hélas, on ne leur a permis d’apporter aucun de leurs animaux au moment de l’évacuation.

Collaboration avec le gouvernement pour préparer l’avenir

En plus de travailler avec l’Antigua and Barbuda Humane Society, nous collaborons avec le gouvernement, pour que, à l’avenir, personne n’ait à abandonner ses animaux en partant.

Il faut savoir que la population de l’ile n’avait jamais encore vu un tel ouragan. 

Après avoir veillé aux nécessités d’urgence et au bien-être des animaux, nous transmettrons au gouvernement notre savoir-faire sur la façon d’inclure les animaux dans la gestion des catastrophes.

Donnez aujourd'hui. Votre générosité nous permettra d’aider des animaux comme Tigger, Irma, et Ivory.

Faites passer le mot: