Nouvelle vie au sanctuaire roumain pour deux ourses de cirque

23 juillet 2019

Depuis qu'elles ont été séparées de leur mère en très bas âge, les sœurs de 24 ans, Masha et Laura, n’ont connu que la cruauté et la misère. Plus tard ce mois-ci, elles auront enfin la vie qu’elles méritent

Forcées d’exécuter des tours dégradants en tant que vedettes de cirque en Ukraine, les ourses brunes Masha et Laura ont passé la majeure partie de leur vie dans des conditions cruelles et insalubres.

Masha et Laura ont dû faire ces spectacles grotesques dès leur plus jeune âge

Travaillant comme équilibristes, acrobates ou même cyclistes, ces pauvres ourses ont été exploitées et maltraitées pour divertir des foules payantes. 

Quand elles n’étaient pas sur scène, elles passaient la journée enfermées dans de minuscules cages souillées, où elles pouvaient à peine se retourner, en attendant le prochain spectacle.

Les cages où Masha et Laura restaient enfermées entre deux spectacles 

Mais aujourd’hui, leur cauchemar est terminé… 

Laura et Masha ont été sauvées du cirque par le SOS zoo and Bear Rescue et par l'organisation LAEO (Association TERRE Lawrence Anthony). Elles vont s’installer au sanctuaire Libearty Bear en Roumanie, leur nouveau domicile géré par Asociatia Milioane de Prieteni (AMP) et appuyé par Protection mondiale des animaux. 

Ours rescapés au sanctuaire Libearty Bear, en Roumanie

Cristina Lapis, fondatrice et présidente de l’AMP, se confie : « Si Libearty a sauvé bien des ours captifs en Roumanie, il était impossible de ne pas être touché par l’histoire de ces deux sœurs. Masha et Laura méritent de profiter de la vie comme tous les ours, de grimper aux arbres, de fouiller le sol et de se construire une tanière en hiver. »

Leur nouvelle vie, dans 69 acres de forêt de chênes luxuriants et de bassins, avec des soins experts et individualisés, sera aux antipodes du monde des chapiteaux de cirque et des cages sales et étroites. 

En ce moment, l’équipe du sanctuaire prépare l’arrivée des deux sœurs et se consacrera à leur réhabilitation pour qu’elles puissent profiter de la vie comme des vrais ours.

« Les ours qui arrivent du cirque sont souvent perturbés sur le plan émotionnel et psychologique, explique Cristina. Elles sont peut-être libérées du cirque, mais il leur faudra beaucoup de soins avant de pouvoir être libérées de leur cage mentale et d’oublier leur ancienne vie. »

Cliquez ici pour découvrir comment nous libérons les animaux du divertissement dans le monde.

"Si Libearty a sauvé bien des ours captifs en Roumanie, il était impossible de ne pas être touché par l’histoire de ces deux sœurs."

Faites passer le mot: