Lions et tigres élevés pour la médecine traditionnelle

09 juillet 2019

La médecine traditionnelle stimule un boom d’élevages de grands félins en Afrique du Sud et en Asie. Notre enquête expose la cruauté envers les lions et les tigres

Nous avons étudié l’industrie qui répond à l’insatiable demande en produits à base de grands félins en Asie, et avons constaté la cruauté à chaque étape. Cliquez ici pour le sommaire exécutif (anglais).

Souffrance à chaque étape

Avant d’être abattus et dépecés comme ingrédients en médecine traditionnelle, ces félins sauvages sont soumis à diverses formes de cruauté.

En Chine, dans d’immenses élevages industriels, d’interminables rangées de minuscules cages abritent des lions ou des tigres misérables. Ces fermes leur fournissent le strict minimum pour survivre, comme l’eau et la nourriture.

En Chine un élevage d’environ 280 grands félins en cage.

En Afrique du Sud, dans les grands élevages félins, les bébés lions et tigres sont voués à une vie d’exploitation. Certains sont arrachés à leur mère dans la nature, mais la plupart proviennent de systèmes de reproduction accélérée. Les félins commencent leur vie dans des fermes où ils servent à amuser les visiteurs, qui paient pour les flatter.

Souvent, les lionceaux servent aussi à la ‘marche avec les lions’.

Puis, leur vie prend un tournant funeste lorsqu’ils sont transférés à des fermes de gibier pour la chasse en enclos. Leurs têtes et leurs peaux servent de trophées; et leurs os sont légalement exportés grâce au ‘quota d’exportation de squelettes’ exclusif à l’Afrique du Sud. 

Image: Anonyme. Blood Lions. Lions mâles dans un site touristique d’Afrique du Sud

Reproduction artificielle

Vu la consanguinité qui prévaut dans ces sites, les lions et les tigres naissent souvent avec des malformations comme des membres manquants. Aussi, les mort-nés ne sont pas rares.

De nombreuses tigresses sont soumises à la reproduction accélérée, produisant quatre ou cinq portées de plus qu’à l’état sauvage.

Image: Anonyme. Blood Lions. Lions consanguins nés en captivité avec les pattes difformes dans des élevages sans scrupules.

Conditions de vie atroces

En Chine, les grands élevages félins ressemblent aux fermes industrielles : les tigres sont gardés dans des cages d’environ 4 par 7 mètres. Le territoire d’un tigre sauvage peut faire de 7 à 100 kilomètres carrés.

Quand les tigres et les lions sont soumis aux conditions anormales présentes dans ces fermes de Chine et d’Asie, ils peuvent adopter des comportements anormaux : ils passent des heures à faire les cent pas et se mordent les pattes et la queue.

Notre vétérinaire et conseiller mondial pour la faune, Jan Schmidt-Burbach s’indigne : « La vie d’un animal ne vaut-elle pas quelque chose? Ces grands félins sont exploités par cupidité et pour l’argent; ils souffrent énormément à chaque stade de leur vie. Plusieurs ne verront le monde qu’à travers des barres de métal et ne sentiront que du béton dur sous leurs pattes. »

Attitudes face à la médecine traditionnelle

  • Au Vietnam, neuf personnes sur dix (89%) font confiance aux médicaments bidon à base de tigre et de lion.
  • De ceux qui consomment ces produits, huit personnes sur dix (84%) préfèrent les produits de source sauvage à ceux issus de l’élevage.
  • En Chine, deux répondants sur cinq (40%) ont déjà utilisé des médicaments ou produits de santé à base de félin.
  • Plus de la moitié (55%) des consommateurs chinois préfèrent les produits à base de félin sauvage.

La recherche sur l’attitude des consommateurs révèle certaines tendances inquiétantes, mais note aussi des éléments prometteurs. 

67% des répondants vietnamiens se disent prêts à essayer des médicaments synthétiques ou à base d’herbes comme alternative aux produits de félins, mais la moitié (51%) affirment que tout dépendrait du prix.

Exit la médecine traditionnelle cruelle

Nous allons faire changer les attitudes et rendre socialement inacceptables l’achat et l’utilisation de produits de médecine traditionnelle asiatique à base de parties et dérivés de félins. Cliquez ici pour le rapport intégral : "Trading cruelty - how captive big cat farming fuels the traditional Asian medicine industry" (anglais).

Plusieurs ne verront le monde qu’à travers des barres de métal et ne sentiront que du béton dur sous leurs pattes.
Catégories: 

Faites passer le mot: