L’Après-Idai – Votre aide en images

05 août 2019

Votre générosité a sauvé de la maladie et de la faim plus de 200 000 animaux, après que leur vie ait basculé au passage du cyclone Idai en Afrique australe.

En mars dernier, le cyclone Idai, l’une des pires tempêtes tropicales jamais enregistrées, balayait l’Afrique avec des vents violents, suivis de pluies, d’inondations et de glissements de terrain. Il a détruit d’entières communautés et touché 2,6 millions de personnes. Nous avons distribué votre aide à ceux qui en avaient le plus besoin: les animaux d’élevage blessés et traumatisés, au Mozambique, au Malawi et au Zimbabwe. Voici un aperçu de votre généreux appui en images.

Un petit survivant : Le bétail a été durement éprouvé. Un propriétaire nous explique que son bétail tourne toujours le dos au vent pour se protéger. Or pendant le cyclone, le vent soufflait dans toutes les directions. « C’était le chaos. Les animaux pris de panique couraient partout dans les collines pour se cacher du vent, sans arriver à se protéger. » Plusieurs se sont blessés en fonçant dans des clôtures et des arbres ou ont été frappés par des débris charriés par le vent. Ici, notre vétérinaire, Victor Toroitich, traite « Million », un petit veau du village de Linga, dans le district de Chikwawa.

Votre aide en mouvement : Juan Carlos Murillo, notre directeur international des interventions d’urgence, prépare cinq trousses vétérinaires payées par vos dons. Ces trousses ont voyagé avec l’équipe jusqu’à Chimoio, au Mozambique. Les cinq trousses contenaient des antibiotiques, des minéraux et vitamines, des analgésiques, des anti-inflammatoires, des fongicides et des vermifuges. Elles en contenaient assez pour traiter initialement 1500 animaux. Puis, nous avons offert assez de matériel à la Direction nationale des services vétérinaires du Mozambique pour secourir 200 000 animaux.

Nos partenaires à l’œuvre : Au Zimbabwe, nous collaborons toujours avec le Département des Services vétérinaires et la Zimbabwe National Society for the Prevention of Cruelty to Animals (ZNSPCA) pour distribuer l’aide. Au début, notre équipe est allée visiter des camps d’urgence pour évaluer l’état des animaux. Hansen Thambi Prem, photographié avec l’équipe de la ZNSPCA, soignant « Tiger », un petit chien qui s’est blessé les pattes avant. Nous avons vu de nombreux animaux de compagnie perdus ou abandonnés, car pendant le cyclone les gens et les animaux fuyaient pour sauver leur vie.

Une lueur d’espoir : Chrissy Walani, du district de Chikwawa au Malawi soigne les chèvres qui lui restent. Quand nous l’avons rencontrée, elle était traumatisée par la perte de ses animaux. Mais grâce à vous, nous avons apporté de l’espoir et avons secouru plus de 100 000 animaux.

« Quand je parle des évènements de cette nuit-là, la tristesse m’envahit. Ma famille a perdu sa seule maison et 54 animaux acquis au cours de nombreuses années de dur labeur et de sacrifices. Je suis sincèrement reconnaissante envers Protection mondiale des animaux pour ce qu’elle a fait pour les animaux qui me restent », conclut-elle.  

La prochaine étape : Avec votre appui, nous allons présenter notre cours PrepVet au Malawi et au Mozambique. Il permettra aux gouvernements et aux vétérinaires locaux de se préparer à protéger les animaux d’éventuelles catastrophes. Ici, Victor Toroitich, un vétérinaire de Protection mondiale des animaux, présente des produits médicaux au vétérinaire malawite Patrick Chikungwa, pendant l’inondation dévastatrice au Malawi. Nous pensons que les vétérinaires des deux pays participeront au cours PrepVet et que des centaines de milliers d’animaux en bénéficieront.

Faites passer le mot: