Jour de l’indépendance pour des chats sauvages, après une saisie

06 juillet 2018

Notre participation à une confiscation de chats sauvages a exposé les dangers du commerce des animaux exotiques

Image du haut : Les caracals africains comme « Kiki » sont réputés pour leurs oreilles typiques et leur capacité à sauter pour attraper des oiseaux en vol.

Pendant que les Américains célébraient le 4 juillet, un directeur de programmes de Protection mondiale des animaux est allé rencontrer une équipe de sauvetage et des responsables locaux pour préparer la saisie matinale de quatre servals et de deux caracals âgés de 2 à 6 mois. Originaires d’Afrique, ils étaient détenus par un individu qui semblait avoir l’intention de les vendre illégalement comme animaux de compagnie.

Nous avons aussi sauvé un savannah d’environ 3 ans. Le 5 juillet, les félins ont été saisis par Protection mondiale des animaux avec l’aide de l’équipe de deux sanctuaires, qui les ont soignés, puis transférés à leurs installations, aux États-Unis. Ils y vivront en permanence.

Tous les chats souffraient de malnutrition, et « Enzo », un petit serval mâle a dû recevoir d’urgence des fluides sous-cutanés.

Nous avons temporairement donné un nom à chaque félin en attendant qu’ils en reçoivent un définitif à leur nouvelle demeure.

Kelly Donithan, notre directrice de programmes pour animaux exotiques aux États-Unis, prépare Enzo à recevoir des soins vitaux.

« Nous sommes fiers d’avoir pu attirer l’attention sur la maltraitance des animaux exotiques aux États-Unis par ce sauvetage d’urgence. Ils souffraient de malnutrition sévère et ont frôlé la mort, à cause de l’ignorance de celui qui les détenait dans l’intention de les vendre à profit », explique Alesia Soltanpanah, directrice générale de Protection mondiale des animaux aux États-Unis.

« Ces jeunes félins sont des chasseurs hors pair et peuvent faire des bonds allant jusqu’à 6 mètres. Il est cruel et dangereux de les arracher à leur environnement naturel pour tenter de les domestiquer car, en raison de leur taille et leur instinct, ils peuvent constituer un danger pour ceux qui les croisent, surtout les petits animaux et les enfants. »

La semaine avant la saisie, il a fallu soigneusement préparer l’opération pour assurer la sécurité des chats et des sauveteurs.

Notre contribution au sauvetage fut principalement en soins vétérinaires et en aide pour trouver des sanctuaires où ces félins puissent vivre en permanence et être bien traités : ils iront finalement au refuge faunique Turpentine Creek, en Arkansas, et au sanctuaire faunique Safe Haven, au Nevada. 

Kelly Donithan était présente sur les lieux de la saisie et durant l’examen vétérinaire. Puis, elle a accompagné les félins jusqu’à leur destination finale.

Le savannah adulte avait été dégriffé, une pratique cruelle qui peut entrainer chez les félins des séquelles physiques permanentes.

« Tiffany, un jeune serval, faisait partie des sept chats sauvages saisis dans le nord de l’État de New York, où la possession de ces félins est interdite.

Le serval

Le serval (Leptailurus serval) est originaire d’Afrique et peut peser jusqu’à 20 kilos. Grâce à son ouïe très fine, il peut repérer de petits mammifères se déplaçant dans les hautes herbes. Il peut sauter dans les airs et attraper un oiseau en vol. Chasseur redoutable, il attrape sa proie dans près de 50 pour cent des cas.

Le serval est un animal principalement solitaire et nocturne. Il chasse du crépuscule au lever du jour. Cette espèce, croisée avec le chat domestique, a engendré la race hybride du chat savannah.

Le caracal

Le caracal (Caracal caracal), un chat sauvage de taille moyenne, vient d’Afrique, du Moyen-Orient, d’Asie centrale et de l’Inde. Le mâle peut peser jusqu’à 18 kilos, et la femelle, jusqu’à 15 kilos. C’est le plus grand membre de la famille africaine des petits félins. Il se nourrit de petits mammifères, principalement des rongeurs, des lièvres et des damans, ainsi que de petites antilopes. Il peut d’ailleurs sauter pour attraper des oiseaux en vol. Comme le serval, il est surtout nocturne et solitaire, sauf en période d’accouplement.

Le savannah est une espèce hybride issue du croisement entre le serval et le chat domestique.

Les chats sauvages et le trafic d’animaux exotiques

Aux États-Unis, si les lois sur les animaux exotiques varient d’un État à l’autre. Dans l’État de New York, il est illégal de posséder ou de vendre un serval ou un caracal. Sous sa loi de conservation de l’environnement (11-0512), la vente, le troc, l’échange ou l’importation d’espèces sauvages comme animaux de compagnie sont strictement interdits.

Chaque année, des millions d’animaux sont capturés, élevés et vendus dans le commerce des animaux exotiques. Qu’il s’agisse d’un commerce légal ou non, ces animaux souffrent atrocement. La captivité entrave leur comportement naturel et met en danger leur bien-être physique et psychologique. Ils manquent souvent d’un abri adéquat, de nourriture, d'espace où errer et d'un climat adapté à leur température corporelle.

Pour nous, les animaux sauvages font partie de la nature : c’est le seul endroit où ils peuvent vivre pleinement, sans subir les carences et la souffrance associées à la captivité.

Faites un don aujourd'hui pour nous aider à mener ce sauvetage à terme et à poursuivre notre mission de mettre fin au trafic d’espèces sauvages. Ensemble, nous pouvons faire cesser la maltraitance de ces splendides animaux et veiller à ce que tous les animaux sauvages restent dans la nature, dont ils font partie.

« Nous sommes fiers d’avoir pu attirer l’attention sur la maltraitance des animaux exotiques aux États-Unis par ce sauvetage d’urgence. »
Catégories: 

Faites passer le mot: