Félicitations à Kroger, pour son engagement à bannir les stalles de gestations des truies

29 août 2018

Kroger, la plus grande bannière d’épiceries aux États-Unis, s’engage à éliminer les stalles de gestation de sa chaine d’approvisionnement d’ici 2025.

Kroger, le géant des supermarchés américains, par son chiffre d’affaires et ses 2000 magasins dans 35 États, va transformer la vie de milliers de porcs après s’être engagé à éliminer les caisses de gestation pour les truies.

En réponse à une pétition de Protection mondiale des animaux portant plus de 72 000 signatures et demandant au géant de protéger les porcs, Kroger a publiquement annoncé son objectif (en anglais) de s’approvisionner à 100% auprès de fournisseurs qui auront éliminé les stalles de gestation de leurs fermes porcines autogérées d’ici 2025.

Nous saluons cette initiative, qui constitue pour nous un changement crucial dans une industrie ayant trop longtemps favorisé l’agriculture industrielle. Les grands supermarchés comme Kroger ont le pouvoir de mettre fin à cette souffrance inutile, et un tel engagement est un premier pas pour améliorer la vie des porcs d’élevage industriel. 

Trois truies mères sur quatre dans le monde passent leur vie dans des cages d’acier de la taille d’un réfrigérateur, incapables de se retourner ou de se déplacer librement. Elles souffrent à chaque stade de leur vie.

Alesia Soltanpanah, directrice générale de Protection mondiale des animaux aux États-Unis, exprime sa joie : « Kroger vous a écoutés et s’est engagé à devenir le leadeur de l’industrie en améliorant la vie des porcs. »

Kroger, la première chaine d’épiceries à être passée aux œufs sans cages, est depuis longtemps chef de file des politiques de bien-être animal.

Une truie mère dans une loge collective aménagée avec de la paille.

« Les truies mères en stalles de gestation souffrent affreusement, mais il est possible d’élever des porcs de façon moins cruelle, comme veut le faire Kroger », ajoute Alesia. « Nous incitons les géants de l’alimentaire à suivre son exemple en éliminant les stalles de gestation, et nous encourageons Kroger à faire le point sur l’atteinte de cet objectif. »

L’élevage non cruel est meilleur pour l’animal, plus sain pour l’humain, et constitue une pratique exemplaire pour l’entreprise. Les pratiques favorables au bien-être des animaux réduisent le stress, les blessures et la maladie, ainsi que le recours excessif aux antibiotiques. Il faut savoir que, aux États-Unis, on donne davantage d’antibiotiques aux animaux qu’aux humains. Protection mondiale des animaux incite les géants de l’alimentaire à suivre l’exemple de Kroger et à mettre en œuvre des engagements clairs, assortis de délais précis pour éliminer les stalles de gestation de leur chaine d’approvisionnement. Les entreprises doivent aussi faire le point de façon transparente sur l’atteinte de cet objectif.

Notre campagne « Nos porcs méritent d’être bien traités » invite les supermarchés du monde entier à mettre fin au confinement en environnement stérile et à la mutilation, et à adopter des politiques d’approvisionnement plus strictes en matière de porc.

Tout ces progrès ne pourraient être accomplis sans les formidables signataires de notre pétition demandant à Kroger de mettre fin à l’usage de stalles de gestation pour les truies.

Une truie mère dans une loge collective aménagée avec de la paille.

Nous tenons à remercier tous ceux qui ont signé la pétition, ainsi que Kroger pour avoir entamé des pourparlers avec nous et s’être publiquement engagés à améliorer le bien-être des animaux.

Que pouvez-vous faire de plus pour le bien-être des porcs? Demandez à votre épicier local d’où provient son porc. Demandez-lui d’améliorer son étiquetage pour vous permettre de savoir d’où provient son porc et de vendre du porc élevé selon de meilleures normes de bien-être. Les détaillants vendent ce que vous demandez. Demandez-leur parce que #Nos porcs méritent d’être bien traités. 

Suivez les prochains développements au cours des mois à venir, et merci de votre appui dans cette victoire pour les porcs.

Alesia Soltanpanah, directrice générale de Protection mondiale des animaux aux États-Unis, exprime sa joie : « Kroger vous a écoutés et s’est engagé à devenir le leadeur de l’industrie en améliorant la vie des porcs. »
Catégories: 

Faites passer le mot: