Des écailles à prix d’or : le cruel braconnage du pangolin

04 décembre 2018

Après deux ans passés à étudier les pratiques de chasse traditionnelle, à Assam, en Inde, notre chercheur, travaillant avec l’Unité de recherche sur la conservation de la faune sauvage de l’Université d'Oxford (WildCRU), a infiltré une équipe de braconniers.

Un spectacle horrible 

Dans la vidéo, capturée sur le téléphone de notre chercheur, on voit un pangolin terrorisé se réfugier dans un arbre creux, s’accrochant à la vie alors que des braconniers lui tirent la queue. Les chasseurs abattent ensuite l’arbre à la hache, sans parvenir à en extraire l’animal, et décident d’y mettre le feu pour le forcer à sortir.

Le pangolin commence à suffoquer, mais avant de perdre conscience, s’échappe pour être aussitôt capturé, mis en sac et transporté dans un abri où la prochaine phase de l’horreur se poursuit.

Les chasseurs le frappent à la machette jusqu’à ce qu’il cesse de bouger. Ils jettent ensuite l’animal ensanglanté dans un chaudron d’eau bouillante, où il connait une fin cruelle.

*Avertissement : Cette vidéo contient des images violentes*

Le mammifère no 1 sur le marché noir

Le pangolin a acquis la réputation du mammifère le plus vendu sur le marché noir. L'ampleur du commerce illégal du pangolin a fait couler beaucoup d’encre, mais nos images révèlent à quel point la pratique est cruelle envers ce petit animal paisible.

On recense huit espèces de pangolins : quatre en Asie et quatre en Afrique. Ils sont aussi appelés fourmiliers écailleux. Le pangolin est le seul mammifère couvert d’écailles, ce qui le protège des prédateurs. Ironie du sort, ce sont ces mêmes écailles qui sont à l’origine du commerce qui menace sa survie.

Il n’existe pas de données fiables sur le nombre de pangolins à l’état sauvage, mais on estime que plus d'un million de spécimens ont été prélevés dans la nature de 2000 à 2013. Vous pouvez en savoir plus sur cet horrible commerce dans notre rapport Suffering at scale: pangolin poaching for the traditional medicine trade (Souffrance à grande échelle : le trafic des pangolins en médecine traditionnelle).

Pourquoi braconner le pangolin? 

Les écailles du pangolin servent en médecine asiatique traditionnelle, et particulièrement en Chine et au Viet Nam. On leur attribue des propriétés curatives. Or, ces écailles sont faites de kératine, tout comme nos ongles et nos cheveux, et leur valeur thérapeutique n’a jamais été prouvée.

De plus, les écailles servent dans les bijoux et la décoration des rituels, et la viande est considérée comme un délice dans certains pays.

Il faut s’attaquer à ce commerce illégal

Pour Neil D’Cruze, notre chercheur principal et conseiller mondial pour la faune : « Cette vidéo révèle le niveau de cruauté de la chasse au pangolin. Il est non seulement question ici de la survie d’une espèce, mais aussi d’une profonde entrave à son bien-être. Si on veut protéger le pangolin de la souffrance dans les pays d’où il provient, il faut s’attaquer au problème du trafic des espèces sauvages. »

Le professeur David Macdonald, du WildCRU, au département de zoologie de l’université d’Oxford, renchérit : « La demande croissante de la médecine traditionnelle asiatique fait du pangolin une prise très lucrative. On comprend vite pourquoi ils sont exploités quand on sait que la vente des écailles d’un seul pangolin rapporte assez pour transformer la vie des gens d’une communauté. Mais ce commerce ne peut durer, car le nombre de pangolins sauvages commence à chuter. »

Pour combattre le commerce mondial des pangolins et de leurs écailles, et pour mettre fin à leur supplice inimaginable, nous demandons :

  • que les lois nationales et internationales soient rigoureusement appliquées;
  • que le pangolin soit retiré de la pharmacopée de la République populaire de Chine – sur laquelle est fondée son industrie médicale traditionnelle;
  • que soient financés et commercialisés des substituts aux écailles, à base d’herbes et synthétiques;
  • que les gouvernements, les ONG et la communauté de la médecine traditionnelle asiatique collaborent pour éliminer la demande en médicaments à base de pangolin, surtout en Chine et au Vietnam;
  • que soient financés de nouveaux moyens de subsistance, et des programmes de réduction de la pauvreté et d'éducation dans les communautés rurales, partout où vit le pangolin.

Que faire pour les pangolins

Partagez notre rapport pour augmenter la sensibilisation sur ce sujet.

Sur Facebook:

Sur Twitter:

Pour en savoir plus sur le braconnage des pangolins, lisez notre rapport (en anglais) « Suffering at scale: pangolin poaching for the traditional medicine trade ».

Le pangolin a acquis la réputation du mammifère le plus vendu sur le marché noir. L'ampleur du commerce illégal du pangolin a fait couler beaucoup d’encre, mais nos images révèlent à quel point la pratique est cruelle envers ce petit animal paisible.
Catégories: 

Faites passer le mot: