Crise mondiale des antibiotiques dans l’agriculture

21/11/2019

La résistance aux antibiotiques est l’une des pires menaces planétaires pour la santé publique. Elle pose un défi majeur, à l’humain comme aux animaux

Here in Canada, approximately 78% of all antibiotics in a single year were sold or distributed to food animals.

La semaine du 18 au 22 novembre marque la Semaine mondiale pour un bon usage des antibiotiques. Chaque année, les organisations comme Protection mondiale des animaux se réunissent pour sensibiliser la population à la surconsommation d’antibiotiques et pour trouver des pistes de solutions à la crise.

Partout au monde, les bactéries commencent à résister aux antibiotiques qui servent à traiter les infections qu’elles provoquent : les maladies durent plus longtemps et il y a davantage de morts. Entretemps, on ne développe pas suffisamment de nouveaux antibiotiques pour remplacer les anciens.

Surconsommation d’antibiotiques chez les animaux

Dans le monde, 75% des antibiotiques servent en agriculture. La surconsommation est la plus élevée chez les animaux d'élevage comme le porc, le poulet et la vache.

Ici, au Canada, dans une seule année, environ 78% de tous les antibiotiques sont vendus ou distribués à des animaux destinés à l'alimentation. En 2016, 66,4% des antibiotiques servaient à prévenir la maladie chez le porc, 30,2% à stimuler la croissance et seuls 3,4% servaient à traiter la maladie. 

Inscrivez-vous à notre infolettre

Soumettre

Indicates required field

Poulet (à griller) de 7 ours dans un élevage à système intérieur

Pourquoi les animaux d’élevage?

Le peu de confort dans les élevages industriels affecte les animaux et les humains. Des pratiques comme les cages, le manque d’aménagement, la mutilation et la séparation des petits de leur mère en trop bas âge entrainent une surconsommation d’antibiotiques dans les élevages du monde entier.

Quand les animaux sont gardés en espaces clos, surpeuplés et sans aménagement, leur santé décline, ce qui favorise la propagation de maladies. Si l’on n’élimine pas ces bactéries, elles se retrouvent dans notre nourriture et nos assiettes, et causent notre résistance aux médicaments en cas de maladie.

Comment peut-on freiner cette surconsommation d’antibiotiques?

La lutte contre la résistance aux antibiotiques chez les animaux d'élevage commence par de petites actions au sein des systèmes agricoles.  Notamment :

  • Ne dispenser d’antibiotiques qu’aux animaux à qui ils sont prescrits par un vétérinaire
  • Éliminer progressivement le recours aux antibiotiques pour stimuler la croissance et ne les utiliser que pour traiter des maladies, comme prescrit par un vétérinaire professionnel
  • Vacciner les animaux pour réduire le recours aux antibiotiques
  • Améliorer la biosécurité dans les élevages et prévenir les infections en améliorant l’hygiène et le bien-être des animaux
  • Créer de meilleures conditions de vie pour permettre aux éleveurs de réduire leur consommation d’antibiotiques et pour contribuer à lutter contre la crise mondiale des superbactéries

Les animaux qui ont de meilleures conditions de vie et de logement sont plus sains et forts, et ne requièrent pas d’antibiotiques sur une base régulière. Nous demandons aux grands producteurs du monde de mettre fin à la mise en cage des truies mères, aux loges stériles, à la douloureuse mutilation des porcelets et à la séparation des porcelets de leur mère à un trop jeune âge.

Inscrivez-vous à notre infolettre

Soumettre

Indicates required field

Antibiotiques pour les animaux d’élevage

A pig in an industrial farm

C’est aujourd’hui que débute la Semaine mondiale pour un bon usage des antibiotiques. Elle vise à sensibiliser le public à la résistance aux antibiotiques et à...