9 choses à savoir avant de monter à dos d’éléphant

25 mai 2017

Les promenades à dos d’éléphant font toujours des vacances de rêve pour la plupart des touristes en Asie. Mais dans les faits, elles sont un cauchemar pour les éléphants prisonniers du tourisme.

Par Rosie Bell

1. L’éléphant n’est pas un animal domestique (génétiquement sélectionné pour dépendre des humains, comme le chien ou le mouton). Sa nature est profondément sauvage.

2. L’esprit sauvage et la force physique de l’éléphanteau en font un animal difficile à dompter pour les promenades ou les spectacles. Dans le processus de dressage traditionnel (le ‘phajaan’), on l’affame et le torture pour casser sa nature sauvage.

3. L’éléphant est l’un des animaux les plus intelligents; il aime errer et explorer son entourage. Or, dans le monde du divertissement, il vit souvent confiné et enchainé, et développe une grande détresse, des troubles psychologiques et un comportement répétitif.

4. Bien des touristes paient pour voir un éléphant parce qu’ils aiment les animaux, sauf que 80% d’entre eux laissent un commentaire positif sur les sites où il est maltraité. Sa souffrance est bien cachée derrière les belles façades et les tours sympathiques.

5. Les selfies ne font pas des souvenirs innocents. Les sites qui vous laissent manipuler les animaux sauvages ou vous photographier avec eux tirent profit de la cruauté.

6. Même quand il est bien traité, l’éléphant en captivité vit deux fois moins longtemps que dans la nature. Dans les sites peu respectueux, la maltraitance, la négligence, la solitude et une mauvaise alimentation viennent encore réduire son espérance de vie.

7. Dans le monde du tourisme, on estime que 75% des éléphants adultes proviennent du braconnage, en incluant les sites dits d’élevage en captivité. D’ailleurs, l’élevage en captivité alimente le commerce illégal d’espèces sauvages en stimulant la demande en animaux menacés.

8. Les bébés éléphants se tiennent toujours très près du troupeau familial. Or, les braconniers sont prêts à tuer jusqu’à trois femelles protectrices pour prendre un seul éléphanteau.

9. Voici ce que vous pouvez faire : appuyez notre campagne et faites passer le mot en partageant cette liste. Les éléphants sont des animaux sauvages, pas des amuseurs.

Prenez l’engagement en faveur du tourisme respectueux des éléphants

Dans les sites peu respectueux, la maltraitance, la négligence, la solitude et une mauvaise alimentation viennent encore réduire son espérance de vie.
Catégories: 

Faites passer le mot: