Abattage sans cruauté : pour atténuer la souffrance animale

Depuis 2007, au Brésil et en Chine, notre travail pour promouvoir l’abattage sans cruauté a profité à plus de huit milliards d’animaux.

Pour appuyer l’abattage sans cruauté

Des millions d’animaux d’élevage sont soumis à un stress et à une souffrance inutile à l’abattage, quand les ouvriers manquent d’expérience, de compétences ou de technologies favorisant un traitement sans cruauté. Nous travaillons donc avec les compagnies agroalimentaires, les gouvernements et les chercheurs pour promouvoir l’abattage sans cruauté. Et avec nos partenaires en Indonésie, au Cambodge et aux Philippines, nous aidons les vétérinaires à introduire l’abattage sans cruauté.

Afin de réduire la souffrance animale, nous offrons une formation et des conseils simples et pratiques pour aider les compagnies et les gouvernements à passer à l’action.

Abattage non cruel : notre solution

Voici les changements apportés aux abattoirs après notre formation :

  • techniques de manipulation éthiques;
  • étourdissement pré-abattage pour désensibiliser l’animal à la douleur;
  • utilisation correcte de l’équipement d’étourdissement et d’immobilisation;
  • manipulation des porcs en groupes pour réduire le stress individuel;
  • installation d’ampoules bleues pour calmer la volaille;
  • planchers antidérapants et rampes basses pour éviter les chutes et les blessures.

Pour assurer un changement durable :

  • Nous aidons les compagnies à établir des politiques et des directives sur l’abattage éthique.
  • Nous recommandons des mesures législatives et des codes de conduite sur l’abattage éthique.
  • Nous travaillons auprès des écoles vétérinaires pour qu’elles offrent des cours sur l’abattage éthique.

Et surtout, si l’abattage éthique est préférable pour les animaux, il génère aussi des retombées économiques.

Bénéfices pour les commerces

Selon une étude de cinq ans analysant notre formation sur l’abattage éthique, les abattoirs qui utilisent des méthodes non cruelles ont amélioré leur réputation et sont plus compétitifs mondialement. Les employés ont un meilleur moral. Comme il y a moins d’animaux blessés, et donc moins de carcasses endommagées, la viande est de meilleure qualité. Dans un abattoir du Brésil, après notre formation, on a recensé 63% moins d’animaux blessés.

Valeur de la formation : les chiffres

Après notre formation, les choses ont changé à l’abattoir brésilien, où 2000 bovins sont abattus chaque jour.

81% moins de dérapages 
89% moins de chutes 
53% moins de recours aux aiguillons

Cas d’étude : Brésil

Au Brésil, nous avons formé près de 6000 employés d’abattoirs et de compagnies alimentaires. Et en 2003, nous avons aidé le ministère de l’Agriculture à rajeunir la législation sur l’abattage.

Cas d’étude : Chine

En Chine, nous avons formé près de 6000 personnes de 1200 compagnies et 15 universités, et nous avons collaboré avec de grands fournisseurs dans toutes les provinces.

« Après la formation, nous avons amélioré le transport, le chargement et les conditions d’élevage, avant et pendant l’abattage, pour réduire le stress des animaux et assurer leur bien-être. » 
Wu Saiping, Directeur du contrôle qualité, Fujian Shengnong Development Co. Ltd.
 

Faites passer le mot:

Media
Media
Media