Pour protéger les éléphants en Tanzanie

En Tanzanie, nous aidons les agriculteurs à assurer leur production sans nuire aux éléphants.

Agriculture et éléphants

Nous avons passé cinq ans au Parc national de Mikumi, en Tanzanie, où les éléphants vivent dans leur habitat naturel, près des terres agricoles. Les agriculteurs de la région doivent cohabiter avec les éléphants, qui viennent souvent manger et piétiner leur maïs, détruisant parfois le travail de toute une année. Pour protéger leurs récoltes, ils prennent des mesures extrêmes, parfois mortelles, comme empoisonner les cultures qui attirent les éléphants. Nous veillons à trouver des solutions pratiques pour protéger à la fois les éléphants et les récoltes.

Nous contribuons à réduire les conflits entre éléphants et paysans, simplement à l’aide d’abeilles et de piments forts.

Notre solution

Les éléphants évitent les abeilles et le piment fort. Nous aidons les paysans à éloigner les éléphants sans leur nuire, avec des ruches et du chili en poudre. On suspend les ruches à des poteaux à l’extérieur. Puis on trempe le sisal, une espèce locale, dans un mélange d’huile à moteur et de chili en poudre, qu’on suspend ensuite aux clôtures. Nous finançons aussi des projets de prêt et épargne, pour donner aux paysans les moyens de mettre en pratique ces solutions sécuritaires.

Notre travail continue

Les paysans de Mikumi continuent de construire des clôtures, pour y pendre des ruches, et ceux des communautés avoisinantes ont commencé à suivre leur exemple. Nous cherchons également avec eux des moyens de réduire les conflits entre les lions, les léopards, les hyènes et le bétail. Nous incitons d’autres autorités locales à introduire ce type de solutions ailleurs. Nous avons récemment aidé le gouvernement de Tanzanie à écrire une nouvelle législation pour réduire les conflits entre la faune sauvage et les communautés humaines.

Faites passer le mot:

Media
Media
Media