Trois façons de garder votre animal en sécurité lors d’une catastrophe

Si les ondées d’avril font les fleurs de mai, au Canada, elles causent aussi des inondations. Le temps est venu de rappeler aux propriétaires d’animaux que faire avant une catastrophe.

En cas d’ouragan, de séisme, de feu ou d’inondation, un plan de secours pour votre animal peut faire la différence entre sa vie et sa mort.

À Protection mondiale des animaux, l’équipe de gestion des catastrophes, qui porte secours aux animaux en zone vulnérable, offre quelques trucs pour vous éviter des surprises lors d’une catastrophe. Voici 3 façons de garder votre animal en sécurité :

  1. Avoir un plan
    Le plus important : planifiez à l’avance et notez votre plan, puis passez-le en revue avec des proches. Vérifiez si vos instances fédérale, provinciale ou municipale incluent les animaux dans leur plan de gestion des catastrophes, car lors d’une catastrophe, les responsabilités varient d’un palier de gouvernement à l’autre. 
     
  2. Assurez-vous d’avoir ces items dans votre trousse d’urgence :
    • Eau — provision d’eau pour au moins 72 heures (jusqu’à deux litres par animal, par jour) et un contenant où il peut boire
    • Aliments — aliments non périssables pour au moins 72 heures, et un ouvre-boite manuel s’il s’agit de nourriture en boite
    • Vaccins — assurez-vous que les vaccins de votre animal sont à jour, et ajoutez ses médicaments et son dossier médical
    • Sacs de plastique et serviettes absorbantes
    • Collier et laisse réfléchissants, muselière
    • Photo récente, au cas où vous perdiez l’animal
    • Une cage, idéalement sur roues
    • Une couverture chaude
    • Une trousse de premiers soins pour animaux
    • Une étiquette d’identification pour l’animal
    • Une lampe de poche en cas de panne d’électricité
       
  3. Plan d’évacuation
    Les animaux font partie de la famille, il ne faut pas les abandonner. Si les lieux ne sont pas surs pour vous, ils ne le sont pas pour votre animal. Utilisez le système de jumelage! Si les animaux ne sont pas acceptés dans les abris publics, vous devrez avoir prévu un abri où aller avec votre animal (ou l’y laisser). Ça peut être chez un ami ou un parent vivant dans une autre ville, et qui savent qu’ils font partie de votre plan.

Faites passer le mot: